Charolais Optimal en Hongrie

A la demande de l’Association Charolaise Hongroise, Gènes Diffusion a envoyé un de ses conseillers durant 3 jours pour programmer les accouplements avec ses meilleurs taureaux. Cette Association regroupe environ 7 000 vaches charolaises Full French ou Pure Bred. Beaucoup de fermes ont des superficies allant de 2 000 à 5 000 ha, où la location de parcs nationaux est encore très répandue. Le chargement est faible (1 vache /5 ha).

L’élevage de Sandor PAPP totalise 487 vaches excellentes avec du format, du poids et des qualités maternelles.

Il est situé au nord-est de la Hongrie avec des vaches excellentes qui peuvent soutenir la comparaison avec nos meilleurs troupeaux. Ce dernier est constitué en majorité avec la génétique Gènes Diffusion (ICARE, JUMPER, SUEDOIS, PINAY et aujourd’hui ARTOIS, CARNOT SC, DALHIA SC, ENRICO SC….). La demande en sans cornes est de plus en plus forte.

Dans cet élevage, les accouplements ont été faits avec les nouveaux taureaux comme BALTRAP, BOUZUL, BOMBIX, CALOGERO, EXOTIC SC et CARNOT SC...

M. PAPP cherche à maximiser le poids, la taille et les qualités maternelles en utilisant principalement la génétique Charolais Optimal.

Marton BUJDOSO a été longtemps président de l’Association Charolaise. Sa ferme possède 5 500 ha dans plusieurs régions du pays dont 1 500 ha en propriété et le reste en location (parcs nationaux). Le siège est situé à 40 km au sud de Budapest. Le troupeau charolais est constitué de 638 vaches. Son attente est complètement différente avec des vaches pesant en moyenne 700 kg, sans trop dépasser ce poids, et dotées d’un gabarit limité. Il n’a eu aucune césarienne depuis 8 ans. Marton BUJDOSO recherche les taureaux sans cornes, si possible homozygotes. La plupart des vaches étaient réunies par lots de 200 à 300 dans les parcs nationaux. Il utilise des taureaux mixtes (CALOGERO, BASTION, DALHIA SC, ENRICO SC, EXOTIC SC…) en évitant les taureaux « élevage ». La production laitière n’est pas sa principale préoccupation contrairement aux conditions de vêlage.

Réagir à cette actualité