GAEC LE MANOIR : la création génétique avant tout

Depuis toujours, c’est la génétique qui anime Bruno BATY, associé du GAEC Le Manoir. Aujourd’hui, plus que jamais, il fait confiance à la génomique pour faire évoluer son cheptel.

Le GAEC Le Manoir compte 5 associés : Bruno (en photo), Brice, Yvon, Bernadette et Mickaël BATY.Le GAEC Le Manoir, basé à Saint Maurice des Noues (85), a toujours cru en la génétique. Le troupeau qui comportait 140 vaches laitières en 2001, en compte aujourd’hui 200 avec un ISU moyen de 134 et un pointage moyen de 84,6 points. Réalisé sans achat extérieur afin d'éviter tout risque sanitaire, cet accroissement repose principalement sur les efforts génétiques conduits par les associés (TE, IA en semence sexée et embryons sexés). Le sex-ratio étant à l’avantage des mâles sur l’élevage, Bruno BATY reconnaît qu’il force la chance, en collectant massivement (35 collectes par an, dont 7 avec semence sexée et 15 avec sexage d’embryons).

Viser la rentabilité des ateliers

Par la génétique, le GAEC Le Manoir cherche la rentabilité dans toutes les productions, pour valoriser au mieux le lait produit sur l’exploitation. En 2014, aucune pénalité de qualité n’a été relevée et une prime de 20 euros/1000 litres lui a été versée grâce aux taux. Les objectifs de sélection de l’élevage sont avant tout l’ISU, avec un accent porté sur la mamelle, les membres et la matière protéique. “La génomique a permis d’améliorer les caractères fonctionnels (cellules et fertilité)”, complète l’éleveur.

Autre objectif du GAEC : la création génétique. Les souches travaillées sont en majorité issues du troupeau. Et quand bien même toutes les lignées n’intéressent pas le schéma Gènes Diffusion, les associés prennent l’initiative de continuer de les sélectionner. Pour eux, rien n’est jamais figé. «Il y a toujours des bénéfices à tirer des efforts génétiques menés depuis plusieurs années».

Née sur l’exploitation, Hôtesse est une fille de Famous Man x Goldwynx Shottle x Juror x BellwoodL’élevage s’efforce ainsi d’utiliser les meilleurs taureaux le plus rapidement possible “afin de faire entrer un maximum de veaux mâles en station et de commercialiser une trentaine de vaches en production chaque année”, résume Bruno BATY qui a dans son cheptel 7 femelles avec un ISU supérieur à 180 et 40 génisses à plus de 160. Parmi elles, Hôtesse à 169 d’ISU, fille de FAMOUS MAN, est l’emblème de la haute génétique dans l’élevage. Hôtesse est notamment la mère de 3 femelles par DOORMAN, que sont Jadore (186), Jouvence (192) et Jasmine (182).

Parmi la dizaine de taureaux indexés en France avec entre autres, FUTUR MAN, GELIT MAN, GITAN MAN, HUG MAN, la plus belle de ses réussites est, pour lui, le taureau FRANCO MAN (Bronco x Shottle x Negundo x Jesther), d’abord Père à Taureaux, puis proposé dans la gamme GD Premium et enfin disponible en semence sexée. Il est aujourd’hui à 169 d’ISU et en attente de ses premières filles.

Entrer des embryons de qualité

Bruno BATY apprécie les échanges avec les techniciens Gènes Diffusion. Le GAEC Le Manoir fait partie des premiers élevages à avoir intégré la Charte GD+ en 1999. Cette adhésion lui a permis d’entrer des embryons de bon niveau génétique sans trop investir, mais aussi de bénéficier d’apport technique. 34 embryons ont été posés depuis 2010 avec un taux de gestation de 56%, dont 8 femelles nées (cf tableau ci-contre). Une douzaine de collectes est réalisée par an dans le cadre de la Charte GD+.

«Nous apprécions les échanges avec les techniciens Gènes Diffusion qui nous offrent l’opportunité d’ouvrir les yeux sur des souches que nous n’aurions pas remarquées », souligne Bruno BATY avant de tempérer qu’«aujourd’hui, avec la génomique ce sont les index qui priment». La génomique leur a, d’ailleurs, donné la possibilité d'évaluer le potentiel génétique réel du troupeau qui semblait sous estimé avant.

Pour l’heure, l’éleveur estime que les chiffres ont tendance à diminuer avec la toute nouvelle méthodologie de calcul, mais en contrepartie elle apporte plus de fiabilité.

Meilleures femelles issues de la Charte

NOM Père Mère GPM Souche ISU Commentaires
JENNIE MASCALESE GEORGIE RUSSELL BOMAZ (US) 181 Collectée avec JEIRAKI 2ème collecte à venir
JACASSE SHOTGLASS CASE PLANET COSMOPOLIT (US) 171 Collectée avec KOBRA
JUDIE LETIT SNOW BOMBI MAN-O-MAN GIPSY GRAND (CA) 153 Gestante de YAKARI
FLEOLE BOLLY EXP SHELBY BURNS SPLENDOR (CA) 148 Collectée avec FELMO RED (une femelle rouge à 169 d'ISU)
IMPALA FERNAND CA AKELA OBSERVERS ATLEE (US) 148 Collectée avec GENESTAR

Repères techniques

5 associés et 3 salariés
SAU : 335 ha

Troupeau laitier

1,8 million de quota, 10 031 kg par vache, un TP de 32,5 et un TB de 39

Depuis 2009, au total, 135 collectes ont été réalisées dont 55 dans le cadre Charte GD + et 80 pour le compte de l’élevage

Atelier avicole

2000 m2 (140 000 poules pondeuses)

Réagir à cette actualité