[Igr]
 

Semences sexées : un + économique

Depuis 2009, Gènes Diffusion a mis en place une offre de reproducteurs disponibles en semence sexée mâle ou femelle. Cette gamme a reçu un accueil très favorable des éleveurs charolais, car elle répond de manière efficace au besoin d’inflexion du sex ratio au sein de leurs troupeaux. En effet, en utilisant de la semence sexée femelle, les éleveurs ont ainsi la possibilité d’agir sur le nombre et la qualité des génisses obtenues dans le but d’assurer leur renouvellement, ou de générer une meilleure valorisation du produit viande par le recours à la semence sexée mâle.

Logo semence sexée  mâleLogo semence sexée  femelleQuel que soit le sexe du veau désiré, l’utilisation de la semence sexée engendre un impact fort au sein du troupeau :

  • La semence sexée femelle permet de choisir son renouvellement sans le subir et accélérer le progrès génétique par la voie femelle
  • La semence sexée mâle permet d’accroître son revenu par une meilleure valorisation commerciale des animaux nés.

Un retour sur investissement rapide

Le seuil de rentabilité de l’investissement en semences sexées est atteint dès que les gains de valorisation des animaux dépassent le surcoût de l’IA lié à ce type de semences.

Simulation pour un cheptel ayant des résultats de reproduction satisfaisants et utilisant 30 % de semence sexée femelle et 70 % de semence sexée mâle en 1ère IA, les retours étant réalisés avec de la semence conventionnelle.

 

Taille du cheptel :

100 femelles mises à la reproduction

Type de reproduction :

100% IA

Taux de réussite en semence Conventionnelle :

70%

Taux de réussite en semence sexée :

63%

Taux de déviation du sexe en semence sexée :

90%

 

Modélisation des résultats de reproduction

Nombre d’animaux éligibles

Veau mâle UnicoL’utilisation de la semence sexée dans ces proportions (30/70) permet d’obtenir par rapport à l’utilisation de la semence conventionnelle :

  • 11 mâles supplémentaires (61 au lieu de 50)
  • 39 femelles dont :
    • 4 femelles plus conformées issues de la semence sexée mâle
    • 17 femelles de renouvellement élites issues de la semence sexée femelle soit 15 animaux (11 + 4) pouvant prétendre à une meilleure valorisation lors de la vente que des femelles conventionnelles.

Surcoût de l'IA (= charges additionnelles)

L’utilisation de l’IA en semence sexée entraîne un surcoût de 2 232 € réparti comme suit :

  • Différentiel de prix de la semence
    • 100 doses x 21 € = 2100 €
  • Interventions supplémentaires liées au différentiel de taux de réussite (dose et déplacement)
    • Insémination Charolaise8 interventions (151 – 143)
      • 8 Doses x 13 € + 4 déplacements x 7 € = 132 €

Valorisation de l'IA (= produits additionnels)

Pour couvrir les charges additionnelles et atteindre le seuil de rentabilité, il faut réaliser un bonus de valorisation de 2 232 € sur les 15 animaux concernés, soit (2 232 €/15)=149 € / animal vendu.

Les moyennes des cotations nationales de FranceAgriMer (du 9/04/12 au 12/08/12) des « gros bovins entrée abattoir » et des bovins destinés à l’engraissement permettent d’estimer les différentiels de vente entre :

  • 1 mâle et 1 femelle engraissés et abattus (jeunes bovins et génisses d’Italie)
  • 1 mâle et 1 femelle vendus au sevrage (broutard de 9 mois)


Différentiel de 400 €

  • 1 femelle bouchère et 1 femelle standard engraissées et abattues (génisses de 30 à 36 mois)


Différentiel de 300 €

 

Les gains supplémentaires

Outre les gains financiers évoqués précédemment, le retour sur investissement peut aussi être amélioré par des valorisations complémentaires, plus difficilement chiffrables, mais à ne pas négliger pour autant :

  • Economique par la valorisation des produits de la semence sexée en circuit de reproduction
  • Génétique par l’amélioration des qualités maternelles liée au renouvellement ciblé sur les meilleures reproductrices

Un investissement à raisonner

Veau CharolaisChaque simulation est soumise à des facteurs de variations qui auront une influence sur le sex-ratio et par conséquent sur la valorisation commerciale de la production. L’utilisation de la semence sexée reste un investissement, il devra donc toujours être raisonné en fonction :

  • Du système d’exploitation et du type de production
  • Du marché
  • Du taux de pénétration de l’IA dans le cheptel, de la technicité de l’éleveur et du taux de réussite
  • Du taux de renouvellement
  • De l’offre génétique des taureaux Sexés mâles et/ou femelles