Portes ouvertes du centre porcin de Brocéliande

Les 30 septembre, 1er et 2 octobre 2008, le centre porcin de Brocéliande a ouvert ses portes au public, deux semaines seulement après son inauguration. Près de 600 personnes se sont déplacées pour visiter les installations de Campénéac (56) où toute la chaine de production de semence porcine leur a été expliquée.

La biosécurité, explication d’une assurance sanitaire

Jean-Michel GUILLAUME (à dr.) lors de l'un de ses exposés sur la biosécurité.Les visites ont commencé par un exposé du Dr Vétérinaire Jean-Michel GUILLAUME sur la biosécurité. Comment éviter les contaminations extérieures dans un centre tel que celui de Brocéliande ? Les explications fournies ont englobé différentes phases de la vie d’un centre porcin comme le circuit des hommes au sein de la structure (notamment la différence entre les laborantins et le personnel au contact des animaux), la quarantaine, le vide sanitaire, les conseils d’alimentation, l’isolation nécessaire du centre dans une zone grillagée et interdite aux visiteurs, etc…

Le GEMIX, explication du nouveau concept révolutionnaire de Gènes Diffusion

Luc LIEGEOIS (au fond) expliquant les principes du GEMIX.Dans cette deuxième étape de la visite, Luc LIEGEOIS, responsable Recherche & Développement à Gènes Diffusion, a développé la technologie du GEMIX et la genèse de la semence longue durée.

En détaillant le concept du GEMIX, Luc LIEGEOIS est revenu sur les grands principes du produit comme l’encapsulation des spermatozoïdes dans des petites billes d’alginate, les libérant sur plus de 36 heures, augmentant ainsi considérablement l’activité fécondante de la semence.

L’analyse de la semence

Jenny HUENTZ détaillant l'analyse de semence qui est faite à l'arrivée au laboratoire.Troisième étape et non des moindres : l’analyse de la semence fraîche collectée quelques instants auparavant dans la verraterie. Réceptionnée dans une cartouche véhiculée par un système de transfert pneumatique installé entre le laboratoire et la fosse de collecte, la semence est analysée très rapidement par les laborantins. Jenny HUENTZ, responsable du centre de Laval, a présenté le l’analyseur d’images CASA qui permet, au travers d’un microscope relié à un ordinateur, d’observer la semence produite et d’évaluer la qualité des spermatozoïdes.

La chaîne de fabrication du GEMIX

Christophe ROUSERE faisant une démonstration de production de GEMIX.Christophe ROUSERE, responsable matériel à Gènes Diffusion, a détaillé l’atelier de la chaîne de fabrication du GEMIX. L’encapsulation des spermatozoïdes, suivie du remplissage des sondes d’insémination, se fait au travers de machines complexes et étudiées pour une production rapide et efficace en respectant les règles d’hygiène.

La qualité de l’eau, un élément déterminant

Duc PHAM expliquant la production de l'eau osmosée. L'osmoseur en arrière plan.Pour alimenter cette chaîne de production et, surtout, la fabrication du GEMIX, une grande quantité d’eau est nécessaire. Traitée de façon bien spécifique grâce, notamment, à l’osmoseur qui permet de déminéraliser l’eau de manière efficace à l’aide de ses membranes filtrantes (d’où le nom d’eau osmosée). Duc PHAM, responsable du centre de Brocéliande, expliquait donc l’intérêt d’un tel équipement dans une chaîne de production pour qui l’eau constitue l’élément de base.

La collecte de la semence, le début de la chaîne

Comment fonctionne le COLLECTIS ? L'équipe de collecte fournit l'explication.Enfin, les visiteurs terminaient leur visite par la verraterie ou les premiers verrats séjourneront à la mi-octobre. Pas moins de 16 postes de collecte sont installés, accessibles par deux fosses dans lesquelles les techniciens pourront prélever les verrats à l’aide de la technologie COLLECTIS. La plupart des salariés du site, ainsi que David MOTTAIS, Directeur Technique du département Porc-Lapin de Gènes Diffusion ont présenté le fonctionnement des différents postes.

Outre la phase de collecte, la vie et la circulation des verrats ont été détaillées dans les moindres détails aux visiteurs : technique de la sciure, circulation optimisée, sécurité, etc…

Un public nombreux

Si les éleveurs constituaient la majorité des 600 visiteurs, de nombreux techniciens de la filière porcine (groupements, OSP, firmes d’aliment) y ont également participé. Les portes ouvertes ont permis aux visiteurs de découvrir tout le travail de production de semence (et de la biosécurité qui en découle) avant l’utilisation finale au moment de l’insémination.

Cliquez ici pour voir le diaporama des portes ouvertes du centre de Brocéliande.

 

 

Lire actu Lire les dernières actualités

Réagir à cette actualité

 

Le Collectis® vous intéresse ?

 

Le COLLECTIS® s’adapte à tous les environnements !

Collectis

Quelle que soit la configuration de votre système de collecte, il y a toujours une installation du COLLECTIS® adaptée.

Le COLLECTIS® est un système souple sachant répondre à toutes les contraintes d'aménagements.

Plus de renseignements sur le COLLECTIS® ? Contactez-nous.